top of page

Vivant

(...) Dans l'épaisseur du feuillage étaient gravées les empruntes de deux pieds côte à côte et tête-bêche, chacun assez grand pour accueillir un homme couché. L'un avait son talon à l'est, l'autre à l'ouest.

- Les pieds qui ont laissé ces traces sont ceux du premier vivant, dit Merlin. Celui que nous nommons Adam. Adam seul, avant Eve. Seul n'était pas le mot qui convient, car c'est un mot masculin. Adam n'était pas masculin. Ni féminin. Il était le Vivant, avant le partage du monde en deux.

- Il avait une curieuse façon de marcher ! dit Viviane.

- Il ne marchait pas ; il dansait ! (...)

Barjavel, L'enchanteur, 1984

Posts récents

Voir tout

La danse est une ressource, et le fil rouge de la méthode Open Floor repose sur ce constat, pour explorer les ressources du mouvement et être en mesure d’y faire appel à chaque fois que c’est nécessai

Tous les ans c'est la même histoire, on aimerait bien s'en foutre, mais voilà, le jour de l'an, c'est quelque chose : à une époque, j'étais capable de passer d'une soirée à l'autre toute la nuit pour

Je la vois, au loin, étalée, ouverte, fière. Telle un sublime paysage, paisible et attirante, elle s'offre, se donne. Je la contemple. Je la veux. Je m'approche pour la capturer et la garder tout cont

bottom of page