Vivant

(...) Dans l'épaisseur du feuillage étaient gravées les empruntes de deux pieds côte à côte et tête-bêche, chacun assez grand pour accueillir un homme couché. L'un avait son talon à l'est, l'autre à l'ouest.

- Les pieds qui ont laissé ces traces sont ceux du premier vivant, dit Merlin. Celui que nous nommons Adam. Adam seul, avant Eve. Seul n'était pas le mot qui convient, car c'est un mot masculin. Adam n'était pas masculin. Ni féminin. Il était le Vivant, avant le partage du monde en deux.

- Il avait une curieuse façon de marcher ! dit Viviane.

- Il ne marchait pas ; il dansait ! (...)

Barjavel, L'enchanteur, 1984

Posts récents

Voir tout

J'ai rêvé que je descendais en ascenseur au centre de la terre et y trouvais une bibliothèque géante. J'ai rêvé que je plongeais dans une rivière avec un magicien, que nous nous fondions dans l'eau de

Pour certains, il est l'ennemi public numéro un, dont il faut se débarrasser purement et simplement. Mais il est pernicieux, il se cache, se transforme, se déguise. Il n'existe pas d'instrument de mes

Je ne vais pas mentir, c'est rarement quand je suis devant mon ordinateur, en mode "bon ok, là j'ai deux heures pour être créative...", que je suis créative. Dans ces moments là, la fenêtre facebook m