top of page

Vivant

(...) Dans l'épaisseur du feuillage étaient gravées les empruntes de deux pieds côte à côte et tête-bêche, chacun assez grand pour accueillir un homme couché. L'un avait son talon à l'est, l'autre à l'ouest.

- Les pieds qui ont laissé ces traces sont ceux du premier vivant, dit Merlin. Celui que nous nommons Adam. Adam seul, avant Eve. Seul n'était pas le mot qui convient, car c'est un mot masculin. Adam n'était pas masculin. Ni féminin. Il était le Vivant, avant le partage du monde en deux.

- Il avait une curieuse façon de marcher ! dit Viviane.

- Il ne marchait pas ; il dansait ! (...)

Barjavel, L'enchanteur, 1984

Posts récents

Voir tout

De danse, de météo et de politique

Puisque les principaux sujets de conversation en ce moment sont les pétages de plomb respectifs des hommes politiques et de la météo, et bien parlons en... Question météo, Mourad Merzouki, danseur et

Une autre héroïne

Aujourd'hui je voudrais vous parler de la claque que j'ai pris vendredi dernier. Il ne s'agit pas que de danse, mais il y a de la danse. Il s'agit de présence, de mime, de mise en scène, de jeu d'actr

C'e ancora domani

Si vous n’avez pas vu C’e angora domani, de et avec Paola Cortellesi, et en avez l’intention, alors allez le voir avant le 9 juin, et cessez de lire ce texte (à part si vous voulez une petite idée de

Comments


bottom of page