Souvenir de piste #2

Une sorte de cyclone.

Quand nos danses se sont croisées,

Elles ont tourbillonné.

J'ai été emportée. Ailleurs.

Le monde a disparu, autour.


Ou bien s'est-il recrée, autrement ?

D'autres couleurs, d'autres textures.

Comme si, ensemble, on avait marché,

A rebours sur le fil du temps.

Dansé à contre courant.


J'avais 30 ans. Tout a fondu.

Combien restait-il de moi ?

3 ans peut être.

A nous deux, 6 ans, pas plus.

A cet instant j'ai eu

Tous les âges à la fois.


Quel âge avait-elle ?

100 ans, peut être.

Comment s'appelait-elle? Aucune idée.

Elle est surement morte à l'heure qu'il est.

Je ne l'ai jamais revue.

Jamais oubliée non plus.


Alors, on danse ?

Posts récents

Voir tout

Il y a toujours un MAIS...

J'adore la magie : cet art parallèle à la réalité rationnelle par lequel on peut faire évoluer le cours des choses dans le sens que l'on choisit... Mettez-y ce que vous voulez, le mot est assez vas

Vivant

(...) Dans l'épaisseur du feuillage étaient gravées les empruntes de deux pieds côte à côte et tête-bêche, chacun assez grand pour accueillir un homme couché. L'un avait son talon à l'est, l'autre

L'insoutenable légèreté de l'être

La vie est dure. Elle irait même jusqu'à être injuste. J'entends parfois qu'il y a un sens à tout. Je l'ai tellement entendu que j'ai failli y croire. Et j'ai passé du temps, beaucoup de temps, à cher