top of page

Mon corps de gloire

La formule mathématique du jour :


Si c'est par la sensibilité qu'on s'ouvre à l'absolu, et que la sensibilité se cultive par l'art : qu'est-ce qu'on attend pour pratiquer la danse, et retrouver notre corps de gloire... ? Notre corps spiritualisé ?



Il y est question d'un funambule entre les tours jumelles, de taoïstes, de romantiques allemands du XVIII° siècle, de punks des années 80, d'instagrameuses yoga des années 2020. Et au final, ça dit si bien comment je vois la pratique de la danse, et ça correspond si bien au thème du stage de ce week end, que je ne résiste pas à vous l'envoyer tel quel.


Ben oui quoi : la peau est le plus grand et lourd organe du corps humain, et c'est un organe de sensibilité. Ça en dit long sur l'être humain... non?



Alors, on danse ?

Posts récents

Voir tout

Où le poétique rejoint le politique

Un de mes métiers consiste à passer de la musique, et à faciliter l'expression des gens : probablement pour qu'ils fassent du bruit dans leur propre existence. Et ça remonte à loin. Quand j'étais gami

De danse, de météo et de politique

Puisque les principaux sujets de conversation en ce moment sont les pétages de plomb respectifs des hommes politiques et de la météo, et bien parlons en... Question météo, Mourad Merzouki, danseur et

Une autre héroïne

Aujourd'hui je voudrais vous parler de la claque que j'ai pris vendredi dernier. Il ne s'agit pas que de danse, mais il y a de la danse. Il s'agit de présence, de mime, de mise en scène, de jeu d'actr

Comments


bottom of page