top of page

Danse en ligne

Guider un groupe dans la danse, en ce qui me concerne, donne l'impression d'être dans un cockpit, avec tout un tas de paramètres à prendre en considération, et de boutons rouges, oranges, verts, clignotants à presser. Tour de contrôle, vous m'entendez? Allo allo? Pas évident quand on a une formation de professeur de danse et non de pilote de ligne… Ce que ma première expérience de professeur en ligne m’a enseigné, c’est qu’ au fond, le paramètre principal, quand on guide un groupe dans la danse, c'est le groupe! Et je me rends compte à quel point, en temps normal, plutôt que de vous guider, je vous suis. Je vous sens, je vous regarde, je vous parle. Et à quel point vous guider presqu’à l'aveugle m'a invitée à me connecter à vous à travers ce qui en moi est inscrit de vous, de vos danses, de ma danse, de mon corps. Et à quel point c'est aussi ce qui fait la beauté de ce métier et de cette pratique. La possibilité d'apprendre encore et encore. La danse en ligne, ça fonctionne mais comme la plupart des gens en ont témoigné après mon premier cours par écrans interposés, à moi aussi, vous m'avez manqué! C'est avec ce paramètre supplémentaire, celui du manque à combler, de la connexion à recréer, de l’amour à partager, que je vous propose le prochain atelier en ligne... samedi et tous les samedis jusqu'à ré-ouverture des espaces en live. Alors, on danse?

Posts récents

Voir tout

Indomptable

Je ne vais pas entrer dans le débat de savoir si Poor things de Yorgos Lanthimos est un film féministe ou l'inverse d'un film féministe, même si la question est intéressante et en fait un film intéres

Les danseurs anonymes

Peut être l'avez vous remarquée ou vue : une exposition de photographies est dédiée à Rudolph Nureev à l'Opéra Garnier, pour commémorer les 30 ans de sa mort. Une des plus grandes figures de la danse.

Passer par le corps pour trouver sa voix

Pour vous souhaiter une bonne année, je cite Bessel Van der Kolk et son livre Le corps n’oublie rien, lu dans le cadre de la formation à l’accompagnement des traumas que je démarre fin janvier : « Le

bottom of page