Y a de la joie

Et si la joie était une ressource,

Pas seulement une conséquence?

Et si être présent

A ce qui est, au plus près, quoi que ce soit,

Suffisait?

Quoi que ce soit?

En ce moment c'est un peu dur à croire,

Mais oui, quoi que ce soit.

Et si nos corps pouvaient servir à trouver cette joie là?

Incarnée. La joie d'être. 

Pas celle avec des petits coeurs, des soleils et des fleurs partout. 

Même si c'est joli les fleurs.

Celle qui fait aussi avec l'ombre. 

Le sombre et l'adversité.

Dis donc ça demande une sacrée dose

De confiance d'oser venir au monde.

Et si on venait armés de ça. 

Mais qu'on l'avait oublié. 

Et si la danse servait à nous le rappeler?

Ça expliquerait pourquoi les humains des quatre coins

S'acharnent à danser...

Au nom du corps.

Alors, on danse?

Posts récents

Voir tout

Vivant

(...) Dans l'épaisseur du feuillage étaient gravées les empruntes de deux pieds côte à côte et tête-bêche, chacun assez grand pour accueillir un homme couché. L'un avait son talon à l'est, l'autre

L'insoutenable légèreté de l'être

La vie est dure. Elle irait même jusqu'à être injuste. J'entends parfois qu'il y a un sens à tout. Je l'ai tellement entendu que j'ai failli y croire. Et j'ai passé du temps, beaucoup de temps, à cher

Tous les chemins mènent à la danse

Quelqu'un a répondu à la dernière lettre que j'ai envoyée que j'étais drôle à tout ramener à la danse, et que probablement, si j'étais médecin, je prescrirais la danse à tour de bras, qu'elle serai