top of page

Entre chance et choix, la danse

Je suis tombée sur une perle dans l'unique huitre que j'ai mangée cette année.

J'aime pas les huitres. J'adore les perles.

Il parait que ça s'appelle de la chance.  


Et si on pouvait cultiver la chance comme les perles?

Faisant pousser les fruits du hasard

Pour réduire l'écart entre chance et choix

Et gagner les concours de circonstances?  


Il parait que le mot chance vient du latin cadentia:

tomber, terminer.

En lien avec la chute des dés.  


Même racine que le mot cadence:

la fin d'une période, quelle qu'elle soit.

 

Et si la danse, comme un art de retomber sur nos pieds,

De faire de la chute une beauté,

De respirer plus fort dans les moments plus durs,

Nous apprenait à cultiver la chance,

À transformer le sable en perle, la boue en or?


Qu'aucun grain de sable ne vienne coincer nos rouages.


"Impose ta chance, serre ton bonheur, et va vers ton risque:

À te regarder, ils s'habitueront."

Ça c'est pas moi qui le dis, c'est René Char.


Alors, on danse?

Posts récents

Voir tout

C'e ancora domani

Si vous n’avez pas vu C’e angora domani, de et avec Paola Cortellesi, et en avez l’intention, alors allez le voir avant le 9 juin, et cessez de lire ce texte (à part si vous voulez une petite idée de

Soleil de minuit

A l’aube la nuit côtoie le jour. La musique nourrit le silence. Ou inversement. Et inversement. Il arrive qu’on ne fasse plus la différence entre le ciel et la terre. Quand il pleut le bitume prend la

Silence, on danse...

La semaine dernière, je suis passée derrière des musiciens en résidence au Regard du Cygne qui m'ont laissé une salle... sans musique. Un atelier en silence. Petit moment de solitude jusqu'à ce que, r

Comments


bottom of page