top of page

Les portes du corps


Ouvrons les portes du corps.

Juste derrière la première, s'en trouve une autre, puis une autre, sans fin, et aussi longtemps que notre curiosité nous y pousse.

Contrairement à ce qu'on peut croire, rares sont les portes verrouillées.

Elles sont même faciles à ouvrir.

Les clés? Il y en a des tas. La conscience. L'écoute. L'envie. Les autres. La musique!

On peut même danser avec les portes fermées...

Ouvrir les portes du corps c'est relier les espaces que l'on croyait séparés.

A l'intérieur et à l'extérieur.

Pour créer du lien entre les muscles, les articulations, les émotions, les pensées, jusqu'à la source de l'énergie, entre les êtres, les espaces.

La danse rassemble. Me rassemble. Nous rassemble.

Que l'on danse depuis toujours ou pour la première fois.


Posts récents

Voir tout

C'e ancora domani

Si vous n’avez pas vu C’e angora domani, de et avec Paola Cortellesi, et en avez l’intention, alors allez le voir avant le 9 juin, et cessez de lire ce texte (à part si vous voulez une petite idée de

Soleil de minuit

A l’aube la nuit côtoie le jour. La musique nourrit le silence. Ou inversement. Et inversement. Il arrive qu’on ne fasse plus la différence entre le ciel et la terre. Quand il pleut le bitume prend la

Silence, on danse...

La semaine dernière, je suis passée derrière des musiciens en résidence au Regard du Cygne qui m'ont laissé une salle... sans musique. Un atelier en silence. Petit moment de solitude jusqu'à ce que, r

bottom of page