top of page

Tous les chemins mènent à la danse

Quelqu'un a répondu à la dernière lettre que j'ai envoyée que j'étais drôle à tout ramener à la danse, et que probablement, si j'étais médecin, je prescrirais la danse à tour de bras, qu'elle serait le remède à tous les maux.

Bon ok, c'est pas faux. Mais je vous épargne l'article de comment la danse c'est le mouvement, et donc la vie. Pas la peine je crois. Il y en a assez sur le net, preuves scientifiques à l'appui, pour que je ne me fatigue pas à essayer de vous convaincre.

En revanche cette remarque m'a fait réaliser l'importance de choisir ce par quoi on se laisse envahir dans la vie, car ce qui nous envahit finit par colorer notre quotidien, et tôt ou tard, notre vision des choses, et par extension, notre manière de vivre, et donc, notre impact sur le monde ! Vertigineuse cascade n'est-ce pas ?

Et à en juger par le nombre de vidéos virales de gens qui dansent et qui chantent et qui jouent cette dernière année, j'ai l'impression que je ne suis pas la seule à penser que la danse pourrait être remboursée par la sécu !

Et si tous les chemins menaient à la danse ?

Alors, on danse ?

Posts récents

Voir tout

Indomptable

Je ne vais pas entrer dans le débat de savoir si Poor things de Yorgos Lanthimos est un film féministe ou l'inverse d'un film féministe, même si la question est intéressante et en fait un film intéres

Les danseurs anonymes

Peut être l'avez vous remarquée ou vue : une exposition de photographies est dédiée à Rudolph Nureev à l'Opéra Garnier, pour commémorer les 30 ans de sa mort. Une des plus grandes figures de la danse.

Passer par le corps pour trouver sa voix

Pour vous souhaiter une bonne année, je cite Bessel Van der Kolk et son livre Le corps n’oublie rien, lu dans le cadre de la formation à l’accompagnement des traumas que je démarre fin janvier : « Le

bottom of page