top of page

On aimerait lui faire sa fête...

On aimerait lui faire sa fête une bonne fois pour toutes. Comme une poule à qui on coupe la tête. Cocher la case. Le lâcher prise, c'est bon, je peux passer à autre chose... Y a quoi d'autre sur ma liste au fait ?

C'est presque devenu un tic de langage ce lâcher prise. On en mange à toutes les sauces.

Oui mais voilà, n’est-ce pas un peu simpliste comme manière de voir les choses, et surtout un peu radical, pour les pauvres petits êtres en perpétuelle évolution que nous sommes, dans une vie elle-même constamment mouvante ?

En prenant le lâcher prise comme objectif, ne se met-on pas dans la position de penser qu'il y aura une fin aux infinis contrastes de notre existence ? Et ainsi d'être toujours plus ou moins déçus par nous-mêmes dans les moments où ça tient bon, alors que parfois ça tient bon pour de bonnes raisons? Ces moments où la seule image mentale de nous mêmes que nous ayons est celle d'être accrochés à mains nues à une falaise glissante, par exemple ? Et vous l'avouerez, c'est souvent dans ces moments là que ce conseil advient...: "lâche prise". Je me demande si je ne préférais pas le fameux "tiens bon" ...

La réponse que je me donne pour l'instant est que le relâchement est certainement plus souhaitable que le lâcher prise. Comme une sorte de lâcher prise en douceur et en mouvement, qui continue de tenir là où c'est important, et qu'on peut envisager comme un processus long et enveloppant, plutôt que comme un acte de volonté soudain et radical.

Alors, on danse ?

Posts récents

Voir tout

Où le poétique rejoint le politique

Un de mes métiers consiste à passer de la musique, et à faciliter l'expression des gens : probablement pour qu'ils fassent du bruit dans leur propre existence. Et ça remonte à loin. Quand j'étais gami

De danse, de météo et de politique

Puisque les principaux sujets de conversation en ce moment sont les pétages de plomb respectifs des hommes politiques et de la météo, et bien parlons en... Question météo, Mourad Merzouki, danseur et

Une autre héroïne

Aujourd'hui je voudrais vous parler de la claque que j'ai pris vendredi dernier. Il ne s'agit pas que de danse, mais il y a de la danse. Il s'agit de présence, de mime, de mise en scène, de jeu d'actr

Comments


bottom of page