top of page

Où le poétique rejoint le politique

Un de mes métiers consiste à passer de la musique, et à faciliter l'expression des gens : probablement pour qu'ils fassent du bruit dans leur propre existence. Et ça remonte à loin. Quand j'étais gamine je riais déjà très fort. Et je disais les choses : j'aime les mots, les idées, les concepts, les phrases : je mesure leur importance. J'aime exprimer ce que je pense, ce que je sens, ressens. Toujours.

 

Je travaille aussi à ce blog depuis le 30 octobre 2017. J'en ai fait une partie intégrante de ma créativité et de mon enseignement. Toutes les semaines (ou presque, j'ai parfois la flemme), des centaines de personnes reçoivent ma lettre et en moyenne 60 % l'ouvrent !

 

J'ai crée ce lien entre vous et moi, et même si chaque semaine, il y a de nouveaux lecteurs, quand d'autres, lassés, se retirent, c'est une des manières que j'ai choisi pour communiquer. Et je l'aime. Parce qu'elle est vivante.

 

Du coup aujourd'hui, j'ai envie de profiter de ce canal de communication, pour faire circuler ce qu'il me semble urgent de faire circuler : en d'autres termes, garder le silence me semble impossible. Une fois de plus. Des douleurs naissent dans ma poitrine à force de laisser gonfler à l'intérieur, sans les laisser s'exprimer, mes convictions. Parce que s'il est des moments dans l'histoire où garder le silence est délétère, celui ci en fait partie.

 

Vous me direz peut être : "c'est de la politique, pas de la danse ! Ce n'est pas le lieu..." Je vous répondrai que si le Rassemblement National l'emporte dans 10 jours, les deux seront plus imbriqués que jamais.

 

Car s'il s'agit de danse, il s'agit surtout de liberté. De liberté d'expression.

 

Je partage donc ici, une video de Mediapart qui dure une heure, trente-huit minutes, et vingts secondes : des personnes de divers horizons y parlent très clairement de ce qui risquerait d'arriver si nous laissons le Rassemblement National prendre le pouvoir en France. Une heure trente huit, dans une vie, ce n'est pas long : c'est même pas le temps d'un cours de danse. Que vous soyez hyper politisé ou totalement perdu en la matière... regardez-la, l'enjeu en vaut la chandelle.

 

Et puis si jamais vous trouvez que les propos font sens et sont bien formulés, faites circuler dans vos réseaux, partagez...

 

Alors, on danse ?

Posts récents

Voir tout

De danse, de météo et de politique

Puisque les principaux sujets de conversation en ce moment sont les pétages de plomb respectifs des hommes politiques et de la météo, et bien parlons en... Question météo, Mourad Merzouki, danseur et

Une autre héroïne

Aujourd'hui je voudrais vous parler de la claque que j'ai pris vendredi dernier. Il ne s'agit pas que de danse, mais il y a de la danse. Il s'agit de présence, de mime, de mise en scène, de jeu d'actr

C'e ancora domani

Si vous n’avez pas vu C’e angora domani, de et avec Paola Cortellesi, et en avez l’intention, alors allez le voir avant le 9 juin, et cessez de lire ce texte (à part si vous voulez une petite idée de

Comments


bottom of page