top of page

L'équilibre ? Très peu pour moi merci...


Il y a vingt ans, quelqu'un m'a dit que son objectif dans la vie était de "trouver l'équilibre". Ça paraissait logique comme démarche, mais à l'époque, je ne sais pas trop pourquoi, ça m'avait fait un drôle d'effet. Ma réponse intérieure était du genre : "pas moi..."


Quelques années plus tard, c'est le mot "stabilité" qui vient frapper à ma porte, et rouvrir le chapitre. Celui là m'a tout de suite paru plus adapté. Je ne sais pas non plus pourquoi... Du coup j'ai fait une rapide recherche sur la différence entre les deux.


"Une structure est en situation d'équilibre lorsque toutes les forces qui agissent sur elles sont égales et la gardent dans un état de repos qui peut être précaire. La stabilité, par contre, permet à la structure de récupérer son état d'équilibre, même après avoir subi un changement de force qui tend à la renverser."


Comme si l'équilibre nous rendait dépendant du bon vouloir de forces extérieures, de circonstances extérieures, alors que la stabilité nous permettait de retrouver l'équilibre après la tempête. Vu le nombre de tempêtes traversées ces vingt dernières années, je comprends pourquoi le terme de stabilité me parle plus.


Et si la danse, en familiarisant nos corps avec le mouvement, nous rendait capables de passer d'un équilibre à un autre ? Et si nos corps, grâce aux ressources du mouvement, pouvaient entrer en contact avec les forces extérieures et jouer avec ?

Et si la stabilité était le creuset nécessaire à l'intégration de nos transformations ?


Alors, on danse ?









Posts récents

Voir tout

C'e ancora domani

Si vous n’avez pas vu C’e angora domani, de et avec Paola Cortellesi, et en avez l’intention, alors allez le voir avant le 9 juin, et cessez de lire ce texte (à part si vous voulez une petite idée de

Soleil de minuit

A l’aube la nuit côtoie le jour. La musique nourrit le silence. Ou inversement. Et inversement. Il arrive qu’on ne fasse plus la différence entre le ciel et la terre. Quand il pleut le bitume prend la

Silence, on danse...

La semaine dernière, je suis passée derrière des musiciens en résidence au Regard du Cygne qui m'ont laissé une salle... sans musique. Un atelier en silence. Petit moment de solitude jusqu'à ce que, r

Comments


bottom of page