Baudelaire n'a jamais cessé d'écrire

Six poésies coupées au cutter dans la première édition des Fleurs du Mal. L'éditeur ruiné par les amendes et un an de prison ferme. A l'époque c'est l'ordre moral qui dicte la loi. En sortant de prison, l'éditeur propose un nouveau projet à Baudelaire.

Baudelaire n'a jamais cessé d'écrire.

Aujourd'hui des pans entiers de la culture coupés au cutter. C'est l'ordre sanitaire qui dicte la loi. 

Baudelaire n'a jamais cessé d'écrire.

Alors, on danse?

Posts récents

Voir tout

La vie en mieux

Moi perso, s'il n'y avait pas la danse dans ma vie, j'aurais jeté l'éponge il y a longtemps. Parce qu'à l'intérieur de moi, il y a, entre autre, un putain de tyran, une espèce de sadique en cuir noir

Le grand amour

J'étais très jeune. Pas 10 ans. Ça a commencé par les pieds. Puis c'est passé aux genoux, je me rappelle. Et petit à petit, ça s'est diffusé dans tout le corps. Jusqu'aux ongles. A quinze ans j'ava

Mon corps de gloire

La formule mathématique du jour : Si c'est par la sensibilité qu'on s'ouvre à l'absolu, et que la sensibilité se cultive par l'art : qu'est-ce qu'on attend pour pratiquer la danse, et retrouver notre