Une idée qui court vite


Une idée court selon laquelle si, et seulement si, on est aligné, alors tous nos rêves se réalisent, tout se met en place tout seul, plus qu'à se baisser pour ramasser. Comme par magie.

Oui mais alors moi dans ma petite tête, ça fait des bonds! Ben oui quoi, quand il y a des questions, des doutes, des obstacles, des challenges, du découragement, que c'est pas facile, de là à considérer que c'est parce qu'on n'est pas aligné, pas à sa place, pas dans la bonne voie, il n'y a qu'un pas. C'est une maladie le non-alignement? Ça se soigne? Ça a quelle forme? Quelle couleur? Et aligné à quoi au fait?

Et si ce n'était pas au taux de réussite qu'il fallait voir le succès, ni même la simple justesse d'un choix, mais plutôt à la persévérance devant les difficultés? A la créativité développée face au réel, avec le réel, qui a aussi le droit ne pas être pile poil comme on voudrait? A notre capacité à trouver dans ce réel ce qui nous avait échappé... ce qui nous aurait échappé!

Seule l'acceptation qu'il existe un risque de ne pas retomber sur mes pieds me permet de danser librement, et donc de vivre librement. J'aime me perdre. C'est le plus sûr moyen de me prouver que j'ai trouvé. Car, si les choses ne sont jamais comme je les attendais, c'est peut être seulement par manque d'imagination.


Posts récents

Voir tout

Vivant

(...) Dans l'épaisseur du feuillage étaient gravées les empruntes de deux pieds côte à côte et tête-bêche, chacun assez grand pour accueillir un homme couché. L'un avait son talon à l'est, l'autre

L'insoutenable légèreté de l'être

La vie est dure. Elle irait même jusqu'à être injuste. J'entends parfois qu'il y a un sens à tout. Je l'ai tellement entendu que j'ai failli y croire. Et j'ai passé du temps, beaucoup de temps, à cher

Tous les chemins mènent à la danse

Quelqu'un a répondu à la dernière lettre que j'ai envoyée que j'étais drôle à tout ramener à la danse, et que probablement, si j'étais médecin, je prescrirais la danse à tour de bras, qu'elle serai