top of page

Rendez-vous


Il y a des rendez-vous. Des rendez-vous que l'on ne prend pas. Ou qu'on ignore avoir pris. Et pourquoi. Mais il y a des rendez-vous. De ceux qu'on ne rate pas.

Entrer dans un magasin de vieilleries et trouver un un clin d'oeil un objet qui semble nous appartenir depuis des siècles. S'installer dans une nouvelle maison et avoir l'impression étrange d'être chez soi dès le premier coup de balais. Prendre dans la bibliothèque, un jour de désespoir, un livre offert il y a des années, et jamais ouvert, jusqu'à cet instant où il nous fait vibrer au point de faire basculer le cours le plus profond de notre existence.

Faire les choses sans savoir pourquoi, simplement parce que c'est comme ça, plus fort que soi, sans arrière pensée, sans plan, sans destination, et se rendre compte après coup qu'il y avait là, au coin de la rue, tapi dans l'ombre, un rendez-vous de la plus haute importance.

De rendez-vous en rendez-vous, rencontre après rencontre, la vie tisse une trame de croisements qui forment les articulations de nos vies, sur lesquels s'attachent et se renforcent, petit à petit, les muscles de notre être, de notre existence.

Et si la vie était une suite de rendez-vous qu'on ignore jusqu'à y être pile à l'heure? Et si la danse libre et consciente nous permettait d'affuter notre regard, d'ouvrir nos corps et nos coeurs à ces rendez-vous?

Alors, on danse?


Posts récents

Voir tout

C'e ancora domani

Si vous n’avez pas vu C’e angora domani, de et avec Paola Cortellesi, et en avez l’intention, alors allez le voir avant le 9 juin, et cessez de lire ce texte (à part si vous voulez une petite idée de

Soleil de minuit

A l’aube la nuit côtoie le jour. La musique nourrit le silence. Ou inversement. Et inversement. Il arrive qu’on ne fasse plus la différence entre le ciel et la terre. Quand il pleut le bitume prend la

Silence, on danse...

La semaine dernière, je suis passée derrière des musiciens en résidence au Regard du Cygne qui m'ont laissé une salle... sans musique. Un atelier en silence. Petit moment de solitude jusqu'à ce que, r

bottom of page